Atelier régional pour le suivi l'avancement des plans d'action de l’efficacité national de l'énergie (NEEAPs)

Le RCREEE a organisé un atelier régional au siège de la Ligue des États arabes (LAS) au Caire en Egypte le 1er Décembre 2014. L'atelier a été suivi par les points focaux du RCREEE qui sont  concernés par le suivi de la mise en œuvre de la directive sur l'efficacité énergétique arabe sous les auspices des LAS et RCREEE. La directive est un outil de guidage pour les pays  qui souhaitent introduire de l’efficacité énergétique dans le secteur de l'électricité. L'année 2020 a été fixé comme date limite pour atteindre les cibles des plans nationaux d’efficacité énergétique de tous les États arabes (NEEAPs).

LAS et RCREEE collaborent à la mise en œuvre de la Directive de l’efficacité énergétique arabe. La stratégie a été approuvée par LAS en 2010 et a été adoptée par neuf pays arabes jusqu'à présent.

Lors de la session d’ouverture de l’atelier, Dr. Tareq Emtairah, Directeur exécutif du RCREEE, a proposé deux initiatives: la qualité et l'efficacité des systèmes d'éclairage; et les moyens pour soutenir et évaluer les mesures d'efficacité énergétique. Le soutien aux mesures d'efficacité énergétique peuvent être atteints par la réalisation d'enquêtes sur le terrain et en soulignant les mesures définies dans les NEEAPs. Dr. Emtairah a également souligné la nécessité d'apporter les NEEAPs plus proche des utilisateurs finaux. Cela pourrait se faire à travers l'implication des municipalités et des autorités locales dans l'application des procédures relatives au NEEAPs des pays. 

En outre, Dr. Tarek Emtairah a présidé une session sur l'état d'avancement de la Directive de l’efficacité énergétique arabe.  Au cours de la session, M. Ashraf Kraidy, conseiller principal pour l'énergie à LAS, a présenté les réalisations de la mise en œuvre de la Directive au cours des quatre dernières années. De plus,  M. Hossam Al Herafi, représentant du RCREEE, a examiné la méthodologie quantitative et statistique pour évaluer la mise en œuvre des NEEAPs. L'évaluation est basée sur un questionnaire préparé par le RCREEE et a été répondu par les points focaux du RCREEE. Le questionnaire a adressé le pourcentage des procédures effectuées dans chaque pays et les économies d’énergie réalisées. Les résultats de l’évaluation démontrent également les qualités et les faiblesses à base de l'analyse qualitative et quantitative des données. Ensuite,  M. Mohamed Mahgoub, analyste des politiques au RCREEE, a présenté le programme de représentation électronique des NEEAPs ancré dans le système d'information régional, Taqawise, qui se développe actuellement au RCREEE.

Dans la session suivante, Mme. Amel Bida, consultante associée au RCREEE, a évalué la situation actuelle à la fois pour le Djibouti et pour la Mauritanie en termes de capacité d'énergie électrique. Mme. Bida a également souligné la nécessité d'accroître la capacité installée pour répondre à la demande croissante en matière d'énergie, et de l'application des normes d'efficacité énergétique dans le secteur de l'électricité. En outre, un calendrier pour le lancement de la NEEAP algérien a été créé.

Ensuite, les points focaux du RCREEE ont présentés les réalisations les plus importantes des NEEAPs en mettant en évidence aussi les difficultés rencontrées par la continuité de la mise en œuvre.