Profils nationaux en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique

Le Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (RCREEE) a publié, en Mai 2013, de brèves études faites sur le potentiel de ses Etats membres en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Ces études abordent des dimensions spécifiques telles que l’investissement, la capacité institutionnelle, le prix de l’énergie, les objectifs futurs et les politiques mises en œuvre. Les profils nationaux analysent également les projets existants et planifiés d’énergies renouvelables. Les profils vont être lancés le 21 Mai ; le jour même de la journée arabe de l’efficacité énergétique.

Les études se basent essentiellement sur les données de l’année 2012, tout en suivant l’évolution historique et la projection des objectifs futurs. Les pays étudiés sont l’Algérie, le Bahreïn, l’Egypte, l’Irak, le Maroc, la Palestine, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, et le Yémen.       

Le profil fournit un aperçu statistique sur la situation énergétique de l’Etat et notamment les caractéristiques du marché de l’énergie, la production et la consommation d’énergie, les importations et les exportations, les prix de l’énergie et l’intégration des énergies renouvelables au réseau électrique. 

Ces études donnent l’opportunité aux décideurs politiques, chercheurs académiques,  investisseurs publics et privés, experts en énergie et aux consommateurs d’évaluer et de comparer les potentiels des pays, et donc d’en déduire les points positifs et les faiblesses pour travailler à les développer.

Aperçu sur la situation générale des énergies renouvelables :

  • La Jordanie et la Tunisie sont les plus développés en matière d’institutionnalisation des incitations financières  pour les investisseurs, et de réduction des subventions des combustibles. 
  • Le Maroc est le chef de file de la région. Il possède les plus basses subventions des combustibles et  la plus grande contribution d’énergie éolienne à la production générale d’électricité.    
  • La Jordanie et la Palestine peuvent capitaliser sur le développement  de leurs cadres réglementaires
  • Les objectifs du Maroc et de l’Algérie en matière de production d’électricité à travers des sources d’énergies renouvelables d’ici respectivement 2020 et 2030 sont de  42% et de 40% de la production totale d’électricité.
  • L’Egypte est le chef de file de l’énergie éolienne. Elle possède 550 MW de capacité installée. Onze nouveaux projets sont en cours de développement, et le premier parc éolien privé est en cours de construction  
  • La Libye exprime son intention de développer ses énergies renouvelables. Le premier parc éolien de 14 MW, et la première centrale solaire photovoltaïque de 14 MW sous en cours de construction.
  • Le Bahreïn possède le marché d’électricité le plus libéralisé. Le secteur privé produit 80 % de l’électricité.
  • Le Soudan planifie la diversification de ses sources de production d’électricité.
  • L’objectif du Yémen est qu’en 2025, 28.1% de l’électricité soit produite par l’énergie géothermique.
  • La Palestine est le plus haut taux de diffusion de chauffe-eau solaires. 70% des bâtiments sont équipés par des chauffe-eau solaires.

Aperçu sur la situation générale de l’efficacité énergétique :

  • La Tunisie est le pays le plus avancé en matière de développement des cadres réglementaires visant à l’amélioration de l’efficacité énergétique  
  • Durant l’année 2011-2012, le Liban, la Palestine, l’Egypte et le Soudan ont lancé leurs plans d’action pour l’efficacité énergétique
  • La Libye et le Yémen doivent déployer des efforts pour améliorer les cadres réglementaires, les capacités de la mise en œuvre et les prix de l’énergie
  • Le système progressif des prix de l’énergie implémenté par le Maroc affiche de bons résultats    
  • Le Liban offre des incitations financières attrayantes pour investir dans les projets visant à l’amélioration de l’efficacité énergétique. 
  • L’Algérie possède un cadre réglementaire général mais sa capacité de mise en œuvre doit être développée
  • Le Soudan travaille à économiser 3349 GWh en réduisant les pertes électriques de son réseau de transmission.

 «  Pour la première fois, il existe une base panarabe pour la recherche et l’analyse en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Comme première étape, nous lançons le premier indice complet sur le sujet. Cet indice va être un répertoire d’idées et d’analyses comparatives  pour les parties prenantes dans nos Etats membres. » a déclaré Dr. Tareq Emtairah, directeur exécutif du RCREEE.            

Le Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (RCREEE) est une organisation régionale indépendante à but non-lucratif qui vise à faciliter et promouvoir l’adoption de pratiques propres aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique dans le monde arabe. Le RCREEE collabore avec les gouvernements de la région et les organisations internationales dans le but d’initier des dialogues sur les politiques durables, les stratégies, les technologies et le développement des capacités afin d’affirmer l’importance des Etats arabes dans le domaine des énergies du futur.

Pour toutes informations sur les medias, veuillez contacter

Emad Abou-Elgheit

Directeur de la Communication

Téléphone : +20 2 241 54755 (Ext.: 120)

[email protected]